Les activités

Depuis sa création en 1990, l’ANJI est d’abord un réseau, un espace de communication horizontale entre des juges d’instance souvent isolés.

Ses vecteurs sur le plan national sont :
– une liste de diffusion par e-mail de messages du Bureau à destination de l’ensemble des juges d’instance, créée en février 2002 ;
– la liste de diffusion de courrier électronique listeti, qui, si elle n’est pas estampillée  » ANJI  » mais ouverte à tous les magistrats intéressés par l’instance, a été créée par notre vice-président Thierry VERHEYDE et est largement animée par les membres du Conseil de l’association ; cette liste se consacre à des discussions techniques relatives aux contentieux traités dans les tribunaux d’instance ou à l’organisation de ces juridictions ; il s’agit d’une liste fermée dont l’accès est réservé à des magistrats ;
– enfin et surtout le Bulletin, dont la rédactrice en chef est notre Présidente Laurence PECAUT-RIVOLIER ; il paraît en principe quatre fois par an ; seuls les adhérents à jour de cotisations en sont destinataires ; notre Bulletin est la seule publication juridique traitant de manière transversale de l’ensemble des matières propres à l’instance ; c’est pourquoi nous l’adressons à titre gracieux au Cabinet du Ministre, à la DACS, à la bibliothèque de l’ENM, etc.

Sur le plan régional, nos délégués régionaux organisent des réunions thématiques avec ou sans intervenant extérieur, des consultations thématiques, diffusent des informations ou des points d’actualité jurisprudentielle, etc. Nous tâchons depuis le début de l’année 2002 d’en faire pour les chefs de Cour des interlocuteurs naturels dans leur réflexion sur les tribunaux d’instance du ressort et leur organisation.

Sur le plan international, l’association entretient depuis plusieurs années des liens privilégiés avec l’Union Royale des Juges de Paix Belges.